~denise

Adminsys, queeritude et plus

à propos à propos | page principale page principale | archives archives | rss rss

Joindre l'administration, c'est une déviation (partie 1)

L'administration sociale, c'est une horreur

Écrit par Denise, le 10/08/2023, écrit en 🇫🇷

Je vais faire un truc atypique - je vais écrire tout un texte sans me baser sur la recherche de ce sujet, et juste donner mon ressenti - en espérant que je tombe sur d'autres écrits, gens, et cetera, qui parlent de ce que je vais détailler.

Ma proposition est simple : dès qu'on doit joindre l'administration, on dévie de la norme patriarcale (mec non-étranger cis blanc hétero, en bonne santé et neurotypique).

Justifier de son existance devient un CDI à temps plein dans tous les autres cas.

Je me présente : "étudiante" (pour l'instant), blanche, boursière, nationalité d'Union Européenne (mais pas française), peu de soutien des parents, qui sont séparés, mais pas divorcés, avec un qui vit en France, et l'autre ailleurs, et tant qu'on y est pour rajouter des trucs, transgenre et bi.

Avant le changement d'identité, la bourse

J'ai le droit à une bourse CROUS avec mes études. J'ai le droit à un prénom d'usage avec mes études. Devinez la connerie qui a pu se produire lorsque j'ai demandé l'attestation nécessaire pour démarrer une demande au CROUS ?

On me la donne au prénom d'usage.

Donc me voilà, entrain de justifier de mon existence déjà au près du CROUS.

Mais attendez ! Il faut que je me justifie en termes de revenus, et il paraît que l'année d'avant, j'étais encore fiscalement chez mes parents !

Donc c'est parti pour la quête de la Fiche Europe 2022/2023, demander à un de mes parents (avec qui je ne m'entends pas spectaculairement bien, je vous avoue) ses impôts français, et l'autre ses impôts d'un autre pays, puis remplir le document piteux fourni par le CROUS de Paris.

Tout ça, et je dois encore continuer mes études.

Et je dois justifier de mon existence au CROUS, qui refuse l'attestation qui n'est visiblement pas à mon nom légal.

Donc c'est parti pour demander encore un document de merde à l'administration de mon école, qui me le fournit, et après le rendre. Et en quelques semaines, mes droits sont ouverts, avec un peu de rétroactivité.

Avant le changement d'identité, la CAF

Ayant eu un échange avec une CAF d'Île-de-France plutôt positif (étant juste contrainte à les appeler de temps en temps parce que les techniciens ne savaient pas demander les documents à travers l'interface du site web), je me préparais à encore un service positif qui avait que quelques problèmes à secouer.

Et au départ c'était ça ! Puis, soudainement, il fallait que je prouve mes droits de séjour. Entant que ressortissante européenne.

Vous avez de la chance d'être face à une maxi-chômeuse.

J'envois le courrier (en Lettre Services Plus !), j'attends. Il est pris en charge, et... nada. J'ai perdu mes droits à la CAF.

J'appelle le service une première fois. "Un technicien vous appelera dans deux jours." Le technicien ne me rappelle pas.

J'appelle le service une deuxième fois. "Oui, vous n'avez pas répondu l'appel. Aussi, vous êtes suisse, non ? Et sur la pièce d'identité de la dame, c'est votre maman ça ? Écoutez, je vais mettre une note urgente sur votre dossier. Elle peut être répondue comme aujourd'hui, comme dans trois semaines. Normalement, d'ici la fin d'août, vous devriez avoir des nouvelles."

Je vous avoue que garder mon calme, c'est un sport. Il a fallu que je me rappelle que c'est pas cette dame qui est fautive, c'est les problèmes systémiques.

Attendez, "sur la pièce d'identité de la dame, c'est votre maman ça" ?

Pendant le changement d'identité, la CAF

J'envois un courriel pour demander comment faire pour changer mon identité, quand j'ai déjà fait mon état civil à l'étranger. "Contactez votre mairie." Merci pour le francocentrisme.

J'envois un autre courriel plus explicite, et cette fois-ci je précise "si vous n'avez pas de réponse, faîtes remonter le dossier". Il se fait remonter. Une gestionnaire-experte de la CAF me répond que je dois juste envoyer mes nouvelles pièces après quelques semaines. Et on attend, on attend, on attend...

Franchement, je le trouve pas ouf le 35h "liaison administration-personne".

Pendant le changement d'identité, la CPAM

Vous ignorez peut-être, mais la CPAM Seine-Saint-Denis a deux personnes bien motivées dans le service pour guider toutes les personnes transgenre qui demandent du soutien. Et merci à eux, vraiment. Parce que je n'aurais pas eu de réponse autrement.

Au cours de plusieurs jours. Comme si je n'avais pas mieux à faire.

Et après je découvre l'existance du groupe dans la CPAM Seine-Saint-Denis, qui m'a instruit directement, m'a expliqué la démarche et les problèmes administratifs qui prolongent les demandes de changement. J'attends depuis un mois, on m'a dit que ça serait plutôt deux au minimum.

Qu'en tirer de tout ça ?

Pauvre ? Faut faire face à la CAF. Le plus de choses on accumule, le plus la CAF fait chier.

Transgenre ? Ça prend 15000 ans pour changer, c'est pas garanti, une chance sur deux que l'INSEE pense à communiquer les changements, et dès le changement, on n'est même pas prévenu.e.s.

Transgenre et pas français ? (rire nerveux) Ouh là, jusqu'en 2023, il n'y avait même pas un service dédie au traitement des dossiers des patients transgenre chez la CPAM (et pour l'instant, c'est deux mecs qui s'en occupent à la CPAM Seine-Saint-Denis), donc imaginez ne pas être français aussi ! Faut tout contacter individuellement !

Pauvre, transgenre et pas français ? Pourquoi exister même ! ...et si tu as un taf ? Tu sais même pas par où commencer, et t'as pas le temps de te renseigner correctement !

Bref, la plupart de mon expérience, c'est une liasion entre une administration et une personne qui se faisait passer par un mec cis blanc, les seules déviations étant "n'est pas français" et "est pauvre", avec les complications se rajoutant au fur et à mesure du temps.

Donc, en ayant mon expérience en tête, je veux que vous imaginiez tout type de situations plus complexes :

Ces personnes essaient d'exister au tour de nous. Si déjà, dévier un peu de la norme patriarcale est un cauchemar bureaucratique pour se faire aider, et qui demande un emploi à temps plein, êtes-vous capable d'imaginer ce qui serait dévier encore plus ?

Est-ce que tu as des expériences sur le cauchemar administratif qui est l'administration française ? Je veux bien discuter avec toi, si c'est possible. J'ai intention de faire une partie deux où j'amplifie des voix qui donnent des expériences avec l'administration française que je ne peux pas avoir : le racisme systémique, par exemple, et toutes les autres intéractions qui surviennent avec l'intersectionalité. Je cherche aussi activement des livres que je peux lire et partager sur ces expériences, et pendant que je mène mes recherches, si tu as des suggestions, je suis preneuse.